LIENS

Hiver solidaire a besoin de vous !

Vous pouvez aider de différentes manières : en préparant un repas, en dînant et/ou passant la nuit avec les accueillis, en prenant le petit-déjeuner avec eux. Pour tous ces services, vous pouvez vous inscrire via ce lien.

Plus de renseignements : Jean de Bodard 06 88 86 45 55 ou hiver.solidaire@free.fr

Merci à vous !

HORAIRES

MESSES DOMINICALES + -

9h, 10h*, 11h, 12h* et 18h30 

18h30 (samedi)

* Messes à la crypte. Ces messes n'ont lieu que s'il y a école le lundi qui suit.

Messes en semaine + -

du lundi au vendredi : 9h, 12h15* et 19h

samedi : 9h et 12h15*

 

*Les messes de 12h15 sont interrompues pendant les vacances scolaires.

Adoration eucharistique et laudes + -
Adoration Eucharistique Dans l'église :
  • du lundi au vendredi 9h30-18h45
  • samedi 9h30-18h15
  • dimanche 17h-18h15
Dans l'oratoire :
  • du lundi au jeudi 18h45-00h
Laudes 
  • du mardi au samedi 8h40
L’adoration Eucharistique et les Laudes sont interrompues pendant les vacances scolaires
OUVERTURE DE L’ÉGLISE ET ACCUEIL + -

Ouverture de l’église

de 7h à 21h le mardi

de 7h à 20h du mercredi au vendredi

de 8h à 20h du samedi au lundi et tous les jours des vacances scolaires

Permanence d’accueil par un prêtre

mardi de 17h* à 18h45 et de 19h30 à 21h**

mercredi à vendredi de 17h* à 18h45

samedi de 11h à 12h** et de 17h à 18h (à gauche dans l’église).

*18h pendant les vacances scolaires

** cette plage d'accueil est suspendue pendant les vacances scolaires

Accueil par un laïc

lundi à vendredi de 9h à 12h15 et de 15h à 19h.
samedi de 10h à 12h.

Pendant les vacances scolaires : du lundi au vendredi de 10h à 12h.

NOUS CONTACTER + -

27 rue d’Armaillé
75017 Paris

Tel : 01 73 73 95 00
paroisse@saintferdinanddesternes.fr

FEUILLE D’INFORMATION PAROISSIALE

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion par mail pour recevoir le Clocher toutes les semaines, avec toutes les informations paroissiales.

ABONNEZ-VOUS AU CLOCHER !

Télécharger la Feuille d’Information Paroissiale 

L'ÉDITO DU DIMANCHE

Ce que vous faites de bien

« Que votre lumière brille devant les hommes » demande le Christ à ses disciples. Saint Paul, par son exemple, nous met en garde : « Je ne suis pas venu vous annoncer le mystère de Dieu avec le prestige du langage ou de la sagesse. » Il ne s’agit pas que nous brillions devant les hommes. Il s’agit que notre lumière brille devant les hommes.

Nous sommes Français, Nous sommes le peuple qui s’enorgueillit d’être le peuple des Lumières et l’éternelle tentation du Français est d’avoir raison. Cette tentation n’épargne malheureusement pas les chrétiens. Et cela amuse beaucoup Lucifer
(lux, lumière, et ferre, porter), celui qui porte non pas la lumière mais ces fameuses Lumières dont nous sommes si fiers. Et quand on a chacun sa lumière, on court inévitablement, tête baissée, vers la division, qui fait le miel du Diabolos, du Diviseur.

« Que votre lumière brille devant les hommes », nous dit le Christ, qui poursuit :
« alors, voyant ce que vous faites de bien, ils rendront gloire à votre Père qui est aux cieux. » La fin de la phrase balaye toute ambiguïté : la lumière n’est pas la nôtre, elle est celle du Père et elle se manifeste par nous quand nous faisons le bien.

C’est décidé, chaque fois que je serai tenté d’ouvrir la bouche pour avoir raison, je commencerai par me demander : quel bien ai-je fait ou suis-je en train de faire ?

Christophe Sampré, diacre

Le coin du curé

Le sacrement des malades

« La maladie fait partie de notre expérience humaine. Mais elle peut devenir inhumaine si elle est vécue dans l’isolement et dans l’abandon, si elle n’est pas accompagnée de soins et de compassion. Quand on marche ensemble, il arrive que quelqu’un se sente mal, qu’il doive s’arrêter en raison de la fatigue ou d’un incident de parcours. C’est là, dans ces moments-là, que l’on se rend compte de la façon dont nous cheminons : si réellement nous cheminons ensemble ou bien si l’on est sur la même route, mais chacun pour son compte, ne s’occupant que de ses propres intérêts et laissant les autres “s’arranger” comme ils peuvent. Par conséquent, en cette XXXIè Journée Mondiale du Malade, au beau milieu d’un parcours synodal, je vous invite à réfléchir sur le fait que c’est précisément à travers l’expérience de la fragilité et de la maladie que nous pouvons apprendre à marcher ensemble selon le style de Dieu, qui est proximité, compassion et tendresse. »

Dans notre paroisse, nous proposons à ceux qui le souhaitent de recevoir le sacrement des malades lors de la messe de 11h le dimanche 12 février. Au cours de cette même messe, des enfants en âge scolaire feront leur entrée en catéchuménat. C’est la richesse de la vie de l’Église qui se manifeste ainsi. Réjouissons-nous.

Père Stanislas LEMERLE

ACTUALITÉS DE LA PAROISSE

PRIÈRE

La vie n’est qu’un instant, une heure passagère. Ma vie n’est qu’un seul jour qui m’échappe et qui fuit. Tu le sais, ô mon Dieu, pour t’aimer sur la terre, je n’ai rien qu’aujourd’hui. Oh ! Je T’aime, Jésus ! Vers Toi mon âme aspire pour un jour seulement, reste mon doux appui, viens régner dans mon cœur, donne-moi Ton sourire rien que pour aujourd’hui.
Sainte-Thérèse de l’Enfant Jésus
Sainte-Thérèse de l’Enfant Jésus

Retrouvez toutes nos playlists

Conférences de Carême

Introduction Ancien Testament

Blanche de Castille

Formations Even

Cours Bernardins Charles-Antoine Fogielman