HORAIRES

Horaires

Messes dominicales : 18h30 (samedi) - 9, 10h*,11h, 12h* et 18h30 - * Messes à la crypte.

Messes en semaine - De lundi à vendredi : 9h, 12h15 et 19h. Samedi  : 9h et 12h15.

L'église est ouverte de 7h à 20h du mardi au vendredi et de 8h à 20h du samedi au lundi.

Laudes à 8h40, du mardi au samedi.

Adoration eucharistique dans l’église, du lundi au vendredi de 9h30 à 18h45 (18h le samedi). Dans l'oratoire : du lundi au jeudi de 18h45 à 00h.

Permanence d’accueil des prêtres : de mardi à vendredi de 17h à 18h45 - samedi de 17h à 18h (à gauche dans l'église).

Accueil laïc : du lundi au vendredi de 9h à 12h15 et de 15h à 19h - Samedi de 10h à 12h.

Inscription au clocher

ADRESSE de la Paroisse

27 rue d’Armaillé

75017 PARIS

COORDONNÉES

Courriel : paroisse@saintferdinanddesternes.fr

Téléphone : 01 73 73 95 00

Notre compte Twitter : les dernières nouvelles !

L'édito du dimanche

Semaine de prière pour l’unité des chrétiens

Comme chaque année, entre le 18 et le 25 janvier, nous sommes invités à prier pour l’unité des chrétiens. C’est pour nous un acte de foi, un acte d’amour, envers le Christ qui nous a laissé cette parole : « Que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi. Qu’ils soient un en nous, eux aussi, pour que le monde croie que tu m’as envoyé. » (Jn 17, 21)

Dans son épître aux Corinthiens, saint Paul utilise la comparaison de l'Église avec le corps humain, composé de plusieurs parties, différentes dans leur finalité, mais toutes aussi respectables et estimables dans leur diversité même.

Les communautés n'ont pas changé, elles sont toujours aussi diverses et, peut-être toujours aussi exclusives. Chacun pense que sa façon de concevoir la foi et de prier Dieu est la seule, la vraie. Et, suivant l'exemple pris par saint Paul, l'œil ne peut pas dire à la main : " je n'ai pas besoin de toi. "

À tous les niveaux ! Les communautés chrétiennes ont besoin de tous leurs membres, jeunes et vieux, riches et pauvres, puissants et faibles. Mais l'Église a aussi besoin de toutes les communautés, progressistes ou intégristes, contemplatives ou actives, cachées ou visibles. C'est dans cette diversité qu'elle va puiser la richesse de son humanité.

En ce dimanche où nous clôturons la semaine de prière pour l'unité des chrétiens, il est important que nous ouvrions nos cœurs et nos bras à ceux qui ne prient pas le Dieu Père, Fils et Esprit comme nous, même dans l'Église Catholique Romaine, au lieu de nous enfermer dans des certitudes locales et pusillanimes. « N'ayez pas peur ! » dit le Christ ressuscité à ses Apôtres.

Acceptons avec joie la fécondité de l'Église qui, tel un corps composé de membres, est Une, Sainte, Catholique et Apostolique. Le dessein de Dieu sur l'humanité n'est pas d'avoir une colonie de clones, mais d'avoir des fils libres, divers et responsables.

Père Miled JREIG, vicaire

Le coin du Curé

Unité et Parole

Depuis 1933, à l’initiative de l’abbé Paul Couturier, la semaine qui précède la fête de la conversion de Saint Paul, le 25 janvier, est consacrée à la prière pour l’unité des chrétiens. Le thème de cette année : « Nous avons vu son astre à l’Orient et nous sommes venus lui rendre hommage » (Mt 2,2) a été choisi par les églises orientales comme sujet de notre méditation. Le Festival du Beau, qui se tient cette semaine dans notre paroisse, manifeste cette dimension œcuménique à partir du verset : « Voici la lumière et sur toi la gloire du Seigneur. » (Is 60, 1)

Par ailleurs, c’est par ces mots : « Alors il ouvrit leur intelligence à la compréhension des Écritures » (Lc 24, 45) situé à la fin de l’Évangile selon Saint Luc que le Pape François introduisait la lettre apostolique Aperuit illis du 30 septembre 2019, fête de Saint Jérôme, pour clore le Jubilé de la Miséricorde. Ce document instituait le dimanche dit de la Parole de Dieu. Si tous les dimanches à la messe, nous entendons, plus ou moins bien, dans tous les sens du terme, la Parole de Dieu, lui consacrer un dimanche souligne son importance dans la liturgie et dans la vie chrétienne. Ce dimanche nous entendrons la Parole du Christ, toujours dans l’évangile selon Saint Luc, mais cette fois au début de son ministère public à la synagogue de Nazareth : « Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture que vous venez d’entendre. » (Lc 4, 21) Certainement la plus courte homélie de l’histoire !

Père Stanislas LEMERLE